Home

Le livre de Chine.

从幻想到现实

关于来自中国的一本小说和几盒磁带的故事

 

livre chineEn raison d’un raz-de-marée économique en Chine, Tian se détermine à quitter son pays natal afin de chercher du travail à l’étranger. À cette époque-là, un phénomène culturel appelé « esprit vagabond » émerge parallèlement. Il est incarné par San-mao et Chyi-yu qui servent incontestablement d’idoles pour les Chinois nés dans les années 1960. En tant que fan fidèle, quand Tian prépare ses bagages à la veille de son départ, en plus du nécessaire, des documents et d’un billet d’avion pour Toronto, il met aussi dans sa valise le livre撒哈拉的故事 (The Stories of the Sahara) et la cassette 橄榄树 (The Olive Tree).

由于一场经济危机,Tian决定离开家乡去国外寻找工作的机会。那时 “流浪文化”刚刚兴起,而这股热潮的代表者 — 齐豫和三毛 — 对于六十年代出生的中国人,无疑是心中的偶像。临行的前夜,Tian把三毛最出名的作品 « 撒哈拉的故事 » 和齐豫的代表作 « 橄榄树 » 的磁带,连同飞往多伦多的机票,重要文件和生活必需品一起打包进了行李。

The Stories of the Sahara recueille treize nouvelles sur la vie de San-mao passée au Sahara avec son mari espagnol José. Publié en 1976, cette autobiographie connaît un grand succès de librairie. San-mao publie également des poèmes qu’elle compose au cours de son itinéraire dont The Little Donkey, archétype de la chanson populaire The Olive Tree. Avec l’aide du compositeur Li Tai-hsiang ainsi que de la chanteuse taïwanaise Chyi-Yu, cette création musicale, nommée spécialité du pays natal de José, s’inscrit dans l’histoire du folksong comme un classique et incarne l’esprit vagabond de ces années-là. Au fur et à mesure du triomphe de cette chanson, les chanteurs « errants » sont bien à la mode à Taïwan, à Hongkong ainsi qu’en Chine continentale, puisque ces vagabonds illusoires font rêver les jeunes à une Utopie lointaine et leur font aspirer à un exil imaginaire.

« 撒哈拉的故事 »是一本三毛短篇作品集。它记录了三毛和她的西班牙丈夫José在撒哈拉生活的点点滴滴。1976年一经出版,这本自传题材的小说便得到巨大的成功。三毛不仅是著名的作家还是出色的诗人,在海外生活的这些年,她创作了一些诗歌作品,其中最为著名的就是 « 小毛驴 »,它就是流行乐经典作品 « 橄榄树 » 的歌词原型。经过台湾著名音乐人李泰祥的作曲以及歌手齐豫的演绎,这首歌曲成为了中国民谣界的经典。随着这首歌的成功,一批“流浪歌手”在香港,台湾和中国大陆逐渐火了起来。这些歌曲使得当时的年轻人对于流浪充满了甜蜜的幻想。

Quelques années plus tard, une vague de chômage déferle sur la Chine, ce qui a pour résultat l’émergence d’une vague d’émigration. Inspiré par un monde éloigné mais vraisemblablement plaisant dépeint par les artistes, Tian, ancien technicien d’une entreprise locale et père d’une enfant, se décide à courir sa chance et à vivre un déplacement réel qu’il envisageait depuis longtemps.

经济危机席卷了中国的时候这股“流浪文化”的热浪还未退。这时候的Tian已经是一个孩子的父亲,他未能幸免这次的失业浪潮。受到“流浪文化”的鼓舞,他决定去国外试试运气,同时也为圆自己向往已久的流浪梦。

Cependant, recommencer une vie dans un pays d’accueil n’est pas sans souci pour les nouveaux-venus. Certes, les récits sur le déplacement qu’il soit forcé ou volontaire circulent en grand nombre dans son pays natal, mais les idées qu’ils véhiculent sont prodigieusement semblables : l’Ailleurs se traduit par un Eden mystérieux. Derrière cette mythologie, se cachent pourtant un grand nombre de problèmes qu’il faut urgemment traiter. Ne disposant plus d’autant de temps libre comme avant, chez soi, Tian renonce à son idée d’acheter un baladeur pour écouter les chansons qu’il adorait et qu’il avait écoutées mille fois dans son pays natal. Dès lors, la cassette et le livre perdent totalement leur valeur de divertissement pour devenir le témoignage du dépaysement.

但是在异国他乡作为新移民开始一段新的生活并非易事。诚然,在Tian的家乡找到一本介绍异域风情的书并不是什么难事,这些书无一例外把他乡描绘成美好的乐园,但在这层看似完美的面纱下隐藏着许许多多亟待解决的事情。迫于生活的压力,Tian决定放弃他用来娱乐的时间和金钱。从此,他从家乡带来的书和磁带彻底失去了娱乐的价值,而变为他背井离乡为生活打拼的见证。

Après plusieurs déménagements à Toronto, la cassette et le livre d’origine disparaissent. Mais grâce à une meilleure situation financière et à l’acquisition d’un lecteur MP3 qui se substitue progressivement à la cassette et au baladeur, Tian peut continuer à écouter la même musique d’autrefois. Quant aux ouvrages imprimés, ils sont heureusement loin d’être tombés dans l’oubli. Dans un quartier chinois, Tian rencontre un libraire chinois qui est, lui aussi, admirateur de San-mao. Il y achète deux exemplaires de The stories of Sahara et en donne un à sa fille et l’autre à moi comme cadeau pour le nouvel an chinois 2013, quelques jours après mon arrivée à Toronto. Ce livre est désormais un ami sincère qui m’accompagne dans des hauts et des bas de ces deux années vécues dans un autre monde.

在几经辗转中,他带来的书和磁带都丢失了。随着经济情况的好转,Tian为自己买了人生第一个mp3,他终于可以再一次沉浸在最爱的音乐中。和老旧的磁带和随身听不同,印刷书籍并没有被人们遗忘。在中国城,Tian偶遇了一名同是三毛书迷的中国书商。从他手中,Tian购买了两本崭新的 « 撒哈拉的故事 »,一本送给他的女儿一本作为2013年的新年礼物送给了刚到多伦多读书的我。这本书成了我亲密的朋友,陪我体验在新环境中的喜怒哀乐。

Certes, ce ne sont plus les objets d’origine que Tian apporte au Canada, son pays d’accueil, mais ils lui rappellent sa trajectoire de déplacement. Simples, banals, voire même démodés, ces deux objets semblent malgré tout véhiculer la mémoire de toute une génération ainsi que la culture chinoise qui ne cesse de vivre à l’étranger.

诚然,这些已经不是曾经随着Tian远渡重洋而来的那些物品,但它们唤起了他一路酸甜苦辣的回忆。正是这些看起来简单,平凡,甚至有些过时的物品诚实记录一代人的故事以及背后的中国文化。即使远在异国他乡,这些回忆也不会退色。

Yun Gao

Ce récit dédié à l’objet de l’exil a été préparé dans le cadre du séminaire de Maîtrise en traductologie, Voyage, déplacement et traduction, au Collège Glendon (Université York) à Toronto. Les étudiantes ont ensuite participé à l’exposition sur la mise en récit des objets en exil lors du 7e colloque annuel du programme d’études supérieures en traductologie qui a eu lieu en mars 2016 à Glendon. 

This story on the object of exile was written for the graduate seminar in translation studies, Travel, Displacement and Translation, at Glendon College (York University) in Toronto. Students also participated in the exhibition on the narrative of objects in exile held in March 2016 as part of the 7th annual conference of the graduate program in translation studies at Glendon.

 

Publicités